Le Fort de Boncelles

Après la guerre de 1870, le Général Henri Alexis Brialmont proposa en 1882 LE VERROUILLAGE DE LA Meuse par deux place fortifiées, Liège et Namur .

 

Les forts de Liège s’opposaient à une invasion venue de Prusse.

Les forts de Namur s’opposaient à une invasion Française.

La construction de ces ouvrages militaires débuta en 1888 pour se terminer en 1892 ; le fort de Boncelles était l’un des 12 forts construit autour de Liège.

Il fût le théâtre de violent combats en août 1914 et mai 1940.

En 1914, le fort résista héroïquement plusieurs jours aux assauts des troupes allemandes largement supérieures en nombre.

 

Notre fort de Boncelles participa activement à la première victoire de l’armée belge sur l’armée allemande, la victoire du «Sart-Tilman ». La France a d’ailleurs accordé la légion d’honneur à la Ville de Liège suite à la résistance de nos forts.

 

Le fort de Boncelles fut réarmé et renforcé à partir de 1917 par l’armée allemande .

 

De 1932 à 1938 le fort fut remis en service .

 

En 1940 le commandant Charlier perdit la vie ainsi que de nombreux soldats,lors de violents bombardements effectuées par l’aviation allemande.

Durant l’occupation 1940/1944 , le fort devient la plus grande position d’artillerie anti-aérienne allemande de Wallonie. Ses canons protégeaient les usines de Cockerill et la gare de formation ferroviaire de Kimkempois .

 

Après la guerre, il fut converti en dépôt militaire, puis vendu à la commune de Seraing en 1983.

 

En 2005, Monsieur Sergei Alexandroff entreprend la réalisation du musée et ainsi sauve la mémoire du fort.

MUSÉE DU FORT DE BONCELLES

 85/90 rue du Commandant Charlier

4100 Boncelles/Seraing (Belgique)

+32 (0) 474.40.70.11  -  +32 (0) 4 338.06.66

museelatourdufortdeboncelles@gmail.com

Compte Belfius: BE67 0668 2320 20387